Traducteur

      

 


Articles
+ Avions
+ Hélicos
+ Planeurs
+ Volez !

Techniques
+ Avions / Planeurs / Ailes ...
+ Electrique
+ Emetteurs & electronique
+ Hélicos

Flybarless

A voir

Petites annonces

cadeau.gif

Aller aux petites annonces


Visites

 1102064 visiteurs

 4 visiteurs en ligne


Le X’Soar2 - Le montage : Fuselage



Le premier travail consiste à couper le nez au plus court pour installer le moteur. Pour cette opération, un gabarit de présentant un trou de 28.5mm de diamètre a été réalisé. Un disque à découper monté sur une mini perceuse permet de scier le nez. N'ayant pas de disque à poncer sous la main à ce moment là, l’inévitable ajustage a été réalisé à l’aide d’une lime.

IMG_4758.jpg

Découpe du nez

Bonne surprise, 150g de plomb venant lester le nez étaient présent dans le nez, soit quasiment le poids du moteur !
Le nez de ce modèle est « plongeant » : l’angle piqueur du moteur suivra donc tout naturellement l’axe du nez du planeur. Le moteur Hacker est vendu avec un couple circulaire pré-percé aux dimensions du moteur. De la colle époxy permet de fixer ce couple dans le nez, puis 3 vis maintiennent le moteur contre ce couple.
Ensuite, différents essais ont été réalisés afin d’estimer la position du centre de gravité avec le matériel positionné à blanc dans le fuselage, planeur monté. La configuration suivante a finalement été retenue : du nez vers la queue se trouvent dans l’ordre : moteur / contrôleur / servos / accus réception / accus propulsion / récepteur. La platine servos (que l’on aurait aimé voir fournie avec le kit) se place au milieu de l’ouverture du cockpit afin de faciliter à la fois le démontage/remontage du moteur pour une éventuelle « maintenance », et l’insertion de la batterie de propulsion. La platine servos est réalisée dans une chute de CTP 3mm, puis collée à l’époxy/microballons dans le fuselage.

IMG_4761.jpg

Le montage radio terminé : chausse pied de qualité recommandé !

Le guignol de dérive (fourni) est collé à l’époxy, et la corde à piano de commande est simplement pliée à 90° dans ce guignol. Coté servos, chaque commande est articulée avec une chape M2 vissée sur un embout fileté lui-même soudé sur la corde à piano. Cela permettra d’ajuster le neutre des gouvernes en conservant des débattements symétriques Cela est notamment important pour la profondeur. Afin d’obtenir des courses de servos maximums, Airtech recommande un montage à 45° des servos. Je n’ai pas suivi cette recommandation, mais j’ai allongé le plus possible le palonnier du servo de profondeur pour en augmenter le débattement, ce qui s'est avéré totalement inutile par la suite. En effet, une fois correctement centré, le modèle ne nécessite que peu de débattements de profondeur.

Le récepteur se loge dans le fuselage, au niveau du bord de fuite de l’aile. Un trou réalisé sur l’arrière de l’assise de l’aile permet d’insérer le récepteur dans le fuselage. Un peu de velcro autocollant le maintient à l’intérieur du fuselage. Pour éviter tout problème de réception, l’antenne sort le plus tôt possible du fuselage et pend librement. Afin de dégager le plus possible d’espace pour pouvoir positionner la batterie de propulsion dans le fuselage, les câbles de servo, contrôleur et batterie de réception passent dans le tube à ballast. Tous ces câbles arrivent au niveau du récepteur par une ouverture aménagée sur ce tube. La batterie de réception est pour sa part coincée entre la platine servos et le tube à ballast. Pour plus de sécurité, un peu de velcro et un petit bloc de mousse dense calent cette batterie. La batterie de propulsion se glisse dans le fuselage, contre le tube à ballast. Simplement maintenue par quelques centimètres carrés de velcro, un peu de mousse permet de caler cette batterie.


Date de création : 12/02/2007 @ 15:45
Dernière modification : 12/02/2007 @ 23:09
Catégorie :
Page lue 3031 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Toute utilisation du contenu de ce site dans un but commercial est interdite sous peine de poursuites. Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur. De façon générale, est interdite toute extraction ou réutilisation des données à des fins commerciales ou de diffusion à des tiers.
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.11 seconde