Traducteur

      

 


Articles
+ Avions
+ Hélicos
+ Planeurs
+ Volez !

Techniques
+ Avions / Planeurs / Ailes ...
+ Electrique
+ Emetteurs & electronique
+ Hélicos

Flybarless

A voir

Petites annonces

cadeau.gif

Aller aux petites annonces


Visites

 1070724 visiteurs

 6 visiteurs en ligne


AR.Drone de Parrot - Trucs & astuces



Sommaire des trucs et astuces



Mise en garde


ATTENTION, CA EXPLOSE !

Il est clairement indiqué dans la documentation que toute modification du drone ou utilisation hors spécification entraineront une annulation pure et simple de la garantie !

D’habitude, Aerololo n’est fréquenté que par des modélistes (Salut les gars ! :) :) ) . Toutefois, comme ce drone est à destination du grand public, je m’attends à ce que des non-modélistes viennent lire ces pages, et il est important qu’ils soient prévenus de la dangerosité et des conséquences des bricolages décrits ici.

Certaines manips vont nécessiter le fer à souder et le câblage de fils électriques dans le drone, sur la batterie notamment. Les batteries lipos sont parfaitement fiables, tant qu'on reste prudent. En effet, le moindre court circuit sur les fils des lipos entraine une sanction immédiate : explosion et feu. (et un feu de lipo, ca ne s'éteint pas immédiatement avec de l'eau....) Si les modélistes connaissent généralement les dangers des lipos, ce n'est pas forcément le cas de tout le monde.

Vous voilà prévenu, et si vous décidez d'appliquer ces astuces, ce sera en votre âme et conscience.
Pour toutes ces raisons, dans les astuces décrites ci dessous, un risque noté sur une échelle de 1 à 3 est indiqué.

  • NIVEAU 1 : aucun souci, la garantie ne sera pas impactée et il n'y a pas de danger
  • NIVEAU 2 : la garantie sera annulée, mais pas de risque de danger (feu, explosion)
  • NIVEAU 3 : prenez vos responsabilités. Garantie annulée, et risque de danger (feu, explosion) en cas de mauvaise manip

Utilisation de batteries "non officielles"


ATTENTION - RISQUE NIVEAU 3

La batterie d'origine est une simple lipo (lithium polymère) 3S 1000 mah, dans un boitier plastique, et n'embarque pas d'électronique de sécurité. Donc, toute batterie lipo équivalente fonctionnera et on a donc l'opportunité d'augmenter grandement le temps de vol (enfin, le nombre de vol par jour) en multipliant le nombre de batterie pour le drone. En effet, il faudra débourser 30 euros pour une batterie officielle 1000mah 10C. C'est beaucoup trop cher. Pour 10$­­­­­­­­­­­­­, on peut trouver sur internet (chez united hobbies au hasard...) des batteries lipos 3S 1000 mah plus performantes (20C voire 30C) , plus légères. A poids égal, on en trouvera dans les 1300 à 1500 mah sous 25C, toujours en 3S.
A capacité égale, des batteries plus légères, ca veut dire moins de consommation de courant, moteurs moins sollicités, et de façon plus anecdotique, meilleur temps de vol (on parlera là d'une poignée de secondes....)

Dans mon cas, ce sont des lipos Rhino 3S 1350 (30C) qui seront mises en œuvre. Ces batteries sont de poids équivalent à celle d'origine et rentrent pile poil dans le logement batterie de l'AR.Drone. Je préfère avoir un poids équivalent car le poids est un facteur influant directement les paramètres internes (et inaccessibles) de stabilisation du drone. Ne pouvant modifier ces paramètres, autant rester sur le même poids d'origine du drone (attention, si nous se sommes pas à 10g prés, en revanche, 20 ou 30g, oui)
Evidemment, mais ça va mieux en le disant, il faut des lipos à 3 éléments (ca s'appelle des "lipo 3S") pour avoir la bonne tension.

P1030707.jpg

Cependant, il faudra faire attention: mettre des batteries lipo ultra performantes (c'est a dire capables de tres hautes décharge sans que la tension ne faiblisse) risquent de faire vieillir prématurément les moteurs ou ESC voire même de les griller.
En effet, un ESC (contrôleur moteur) fonctionne par découpage. Qu'on demande aux hélices de tourner lentement ou rapidement, la puissance instantanée est la même. C'est la puissance moyenne qui est différente. ca veut dire que si par exemple ce sont 10A instantanés qui sont demandés par les moteur/hélices, la batterie d'origine fournira ces 10A sous une tension de 3*3.7 V = 11.1V et donc puissance instantanée de 110W. Une batterie avec un fort "C" sera bien évidemment capable de fournir ces 10A, mais avec une meilleure tension de par exemple 3x4.0 V=12 V, ce qui fera alors 120W. Donc plus de 10watts de plus. Ca peut paraitre peu, mais ne sachant pas les spécifications exactes (et tolérances maxi) des moteurs et contrôleurs, on prend le risque de les faire surchauffer.
Mais surtout, des batteries performantes n’auront aucun mal pour fournir les ampères lors de fortes sollicitations, donc quasiment sans chute de tension, contrairement à la batterie d'origine. Donc, la puissance instantanée sera beaucoup plus importante et le risque de griller moteur et/ou contrôleur augmentera d'autant.
Il convient donc d'être très prudent lors de ces manips et de contrôler la température du moteur et des ESC lors de l'utilisation de batteries non-officielles.

P1030556.jpg  P1030709.jpg

J'équipe par habitude mes batteries de prises DEAN. Aussi, de façon à ne pas modifier le drone, un adaptateur mini-tamya (c'est le nom des prises d'origine) - DEAN est confectionné. Si vous faites pareil ou bien que vous changez les prises du drone, prenez garde a bien respecter les polarités (sinon, le drone grille) et de ne pas mettre en contact le + et le - de la batterie (sinon, BOOM et feu)

 P1030561.jpg

On essaie prudemment et on fait quelques statios de plus en plus long de façon à contrôler régulièrement la température des moteurs et ESC. Rien d'anormal n'est décelé, super ! :)
Une fois en vol, aucun changement notable de stabilité, réactivité, tout se passe impec. Cependant, l'indicateur de batterie semble encore moins fiable.
Avec une capacité supérieure d'environ 30% (on passe de 1000 à 1350 mah) le temps de vol est logiquement augmenté de 10 minutes à ... 13 minutes. (pour un vol avec translations, variations d’altitude, etc… En statio seul, ca passe de 12 minutes à 15 minutes)

Voici ci-dessous un log (réalisé avec un eagletree elogger v3) de la tension, ampères, mah et watt d’un court vol de l’AR.Drone avec ces batteries rhino 1350 (statio, atterrissage, à nouveau statio, petites translations, yoyo en altitude, translation et atterrissage)

On peut constater que l’on a ~80 Watts de moyenne avec des pointes à 110W (lors de franches montées ou yoyo volontaires), et une conso moyenne de 6 à 7A (pointe à ~10A).

Cela représente donc 20 Watts / moteur en moyenne et 27.5 watts / moteur en pointe. Or, si l’on en croit le peu d’infos données par Parrot, ces moteurs sont donnés pour 15A maximum. Ils sont donc utilisés un peu au dessus de leurs possibilités, ce qui explique sans doute leur température un poil trop élevée en utilisation normale et confirme l’attention toute particulière qu’il faudra leur porter (ainsi qu’aux ESC) lors de l’utilisation de batteries « non-officielles », ou lorsqu’on embarquera du poids (caméra, …) car la consommation moyenne sera alors plus élevée.



Enregistrer la vidéo


RISQUE NIVEAU 1

Si je me trompe pas, du fait des spécificités des lois françaises, Parrot ne devrait pas pouvoir proposer d’évolution de son application iphone permettant d'enregistrer la vidéo de l’image retransmise sur l’iphone.
Aussi, plutôt que de filmer l'écran de son iphone, il existe une autre solution pour enregistrer l’image de la caméra retransmise sur son iphone (vue sur le blog de parrot).

Pour cela, vous devez disposer d'un Iphone Jailbreaké, et sous Cydia installer "Display Recorder" (payant). Installez aussi "Activator" (toujours sous cydia), petite application qui permet d'affecter le lancement d'application avec par exemple une triple pression du bouton de l'iphone. Activator est généralement installé de base lorsqu’on a mis SBSettings.

Configurez ensuite Activator pour lancer DisplayRecorder sur triple appui du bouton Home par exemple. (Les réglages d’Activator sont accessibles depuis les réglages de l’Iphone).

Ensuite, vous avez compris, il suffit de lancer l'application Parrot de pilotage du drone, et une fois connecté, lancez DisplayRecorder pour lancer l'enregistrement de tout ce qui se passe sur l'écran de l'iphone.

Une autre solution potentielle est d’utiliser le cable TVOut officiel d’Apple et l’application TVOut (dispo sous Cydia, donc jailbreak toujours indispensable).

Je n’ai pas testé.



Améliorer la visibilité en vol


ATTENTION - RISQUE NIVEAU 3

En vol a vue, dès que le drone s'éloigne de quelques mètres, il devient difficile de distinguer l'avant de l'arrière. A ce moment là, notre cerveau déclare forfait et on ne sait plus trop gérer les inversions. On peut améliorer la visibilité, c'est-à-dire, aider nos yeux à mieux distinguer l'attitude du drone. Classiquement, on utilise des bandeaux de LED, connectés directement sur le + et - de la batterie.
Pas d'inquiétude, car de l'ordre de quelques Watts, la conso des leds ne représente que quelques % de la conso totale, donc quasiment pas d'impact sur le temps de vol.
On en trouve à pas cher chez United Hobbies (encore ?!)

(Montage en cours, suite à venir)


Equilibrage des hélices


RISQUE NIVEAU 2

Il s'agit ici de combattre les vibrations engendrées par les hélices tournantes. En effet, le moindre balourd sur une hélice va engendrer une vibration qui sera répercutée sur les capteurs de l'électronique. Même si un dispositif anti-vibrations est présent, il ne peut pas totalement les supprimer. La stabilité en vol du drone est alors amoindrie.

La manip d’équilibrage est assez simple, il suffit de démonter les hélices, trouver un axe, monter l'hélice sur cet axe et la mettre en équilibre sur l'axe. Si l’hélice reste bien horizontale, c’est parfait, on remonte l’hélice.

En revanche, si une pale tombe systématiquement, cela signifie que cette pale est plus lourde que l’autre, et donc que le centre de gravité de l’hélice n’est pas parfaitement centré sur l’axe. Dans ce cas, il y a apparition d’un balourd lorsque l’hélice est en rotation et donc, vibrations.
Il suffit alors de couper un bout de scotch (plusieurs essais seront nécessaires pour trouver la bonne masse de scotch à ajouter pour contrer le balourd) et de le placer sur la pale la plus légère (au milieu de la pale) de façon à ce qu’une fois le sotch en place sur la pale, l'hélice soit bien en équilibre.

P1030710.jpg

Noter le bout de scotch orange sur la pale la plus légère, ce qui permet de l'équilibrer



FPV avec lunettes videos


RISQUE NIVEAU 1

Pas encore testé. Un des problèmes lorsqu’on veut faire du FPV avec le drone est que l’écran de visu bouge (normal, c’est la manette…). Théoriquement, il suffit d’avoir:
- Le câble officiel Apple Iphone avec sortie vidéo
- des lunettes vidéos avec une entrée vidéo

Vous l'avez compris, l'idée est de récupérer la sortie vidéo de l'Iphone (avec le câble officiel Apple), puis d'injecter ce signal dans les lunettes vidéos. Et c'est parti pour du FPV...



Accéder au système embarqué


RISQUE NIVEAU 1

Attention, si l'expression « Commandes UNIX » ne vous dit rien, soyez prudent pour éviter de faire des bêtises genre effacer par mégarde des fichiers systèmes du drone.

Dans la procédure de mise a jour, il est proposé de la faire par le PC. Apres avoir « unpairé » le drone, on se connecte en wifi dessus. Dans l’explorateur Windows, tapez l’adresse suivante : ftp://192.168.1.1:5551
On peut alors, par glisser/déposer, installer un nouveau firmware dans le répertoire qui s’affiche, comme indiqué dans la doc.
Mais, en FTP, le port standard est le 21. Ainsi, en mettant la même adresse, mais avec le port 21 (ftp://192.168.1.1:21) nous avons alors accès à l’arborescence du drone (du moins celle que les développeurs ont laissé visible)

On peut aussi accéder à l’arborescence via telnet, sur cette même adresse et ports. (login « anonymous »)

A quoi ça sert ? Pour l’instant à rien. On peut toutefois noter la présence d’un joli fichier « config.ini » lorsqu’on se connecte avec le port 21. Lorsqu’on l’ouvre, on voit alors l’ensemble des paramètres de vol du drone… Probablement qu’introduire des changements de valeurs la dedans permettra de modifier voire d’adapter le comportement du drone. (a noter que si on supprime ce fichier, il est recréé automatiquement lors de la mise sous tension du drone)

A suivre donc.



Monter les hélices sur roulements


RISQUE NIVEAU 2

Les axes d’hélice sont montés sur des bagues en laitons. Pas top d’un point de vue frottements et perte d’énergie à la clef. L’idée est donc de remplacer ces bagues par des mini roulements.
Il faudra au total 8 roulements 2x5x2 mm (ce sont les dimensions qui se rapprochent le plus de la bague) Ils peuvent se trouver par exemple parmi des pièces détachées de petits hélicos R/C. Par exemple, la référence EK1-0430 de l'hélico "belt cp V2" ou "King 3"

On enlève le clip sur l'hélice pour pouvoir la faire sortir, elle et son axe, et il n'y a plus qu'à extraire les bagues pour les remplacer par les roulements.







Le site ardrone-flyer détaille les manip
http://www.ardrone-flyers.com/maintenance-a-safety/45-modifications/62-bearing-mod.html


Date de création : 15/09/2010 @ 23:27
Dernière modification : 28/09/2010 @ 22:21
Catégorie :
Page lue 25847 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Toute utilisation du contenu de ce site dans un but commercial est interdite sous peine de poursuites. Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur. De façon générale, est interdite toute extraction ou réutilisation des données à des fins commerciales ou de diffusion à des tiers.
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.09 seconde