Traducteur

      

 


Articles
+ Avions
+ Hélicos
+ Planeurs
+ Volez !

Techniques
+ Avions / Planeurs / Ailes ...
+ Electrique
+ Emetteurs & electronique
+ Hélicos

Flybarless

A voir

Petites annonces

cadeau.gif

Aller aux petites annonces


Visites

 1070822 visiteurs

 2 visiteurs en ligne


Mikado Logo 600 - Déballage et montage




Le Logo 600 arrive en pièces détachées, toutes soigneusement emballées dans des sachets plastiques numérotés dans une grande boite bleue.



La première chose qui attire l’œil, c’est la taille de la bulle et du tube de queue. C’est gros ! En même temps, c’est que je voulais…
La notice, sous forme d’un grand cahier spiralé au format A3, est partagée avec d’autres hélicos de la gamme Mikado, comme par exemple le 500. Il faudra donc faire attention, car les schémas de montage différent suivant le modèle.



Je ne détaillerais pas ici le montage, car la notice est claire, tout tombe relativement bien. Quelques mots au sujet de cette notice : des pièces du kit ont évolués, et la notice n’a pas suivi. Donc certains schémas ne sont pas tout à fait juste (il faut cependant regarder de près), et certaines vis ne sont pas référencées du fait de ces changements.

Par ailleurs, le montage du Logo600 a été détaillé en vidéo, donc inutile de refaire ce qui a déjà été fait (et bien fait)
http://www.helifreak.com/showpost.php?p=425951&postcount=2
(il faut s’enregistrer sur helifreak pour pouvoir télécharger ces vidéos)

Autre lien de montage du Logo600 :
http://www.rcgroups.com/forums/showthread.php?t=925359

On débute par le montage du châssis. Rien de particulier à noter, pensez peut être à monter tout de suite le servo d’A/C avant d’assembler le châssis. Les plastiques sont dans l’ensemble très bien moulés, mais pas toujours ébavurés, donc un petit coup de poncette est à prévoir. Les bords intérieurs du châssis sont tranchants, donc prendre le temps de les poncer aussi afin d’éviter que les fils de l’installation électronique ne viennent se sectionner en frottant dessus.

Le montage se poursuit par l’A/C et la tête rotor. Prendre garde au montage de certaines pièces qui ont un sens pas toujours évident à repérer. Toujours regarder deux fois avant d’assembler une pièce.
Les thrust bearing ont un sens de montage, indiqué clairement dans la notice. Ne pas oublier de les graisser avant de les monter, et positionner le fond de la cage à bille du thrust bearing à l’extérieur, de façon à ce que la graisse ne soit pas projetée lorsque l’hélico tourne.

A l’assemblage final, il m’a fallu donner quelques coups de cutter sur le châssis afin d’éviter que la couronne principale ne frotte contre les flancs. Pourtant, un décochement moulé d’origine est présent, mais la couronne ne tombe pas pile en face…



Toujours au chapitre des désagréments, les supports de stabilisateur de mon kit étaient manquants. C’est embêtant, car ce support sert aussi d’attache aux indispensables haubans. Tout à fait honteux au vu du prix du kit, mais quelques jours après l’avoir signalé au revendeur, la maison mère Mikado m’envoyait directement les pièces manquantes. Un bon point pour eux.

Un bricolage d’urgence a base de plomberie (un tube de queue de 25mm de diamètre, c’est pratique ;) ) a été réalisé afin de procéder tout de même aux premiers vols



On parle beaucoup la qualité Allemande comme étant excellente. Je sais bien que dans toute légende il y a un fond de vérité, mais celle-ci doit être ailleurs dans mon cas. Qualité des moulages perfectible, des pièces manquantes, mais aussi quelques visseries de qualité plus que douteuse. Voyez par exemple une des vis de maintien de la roue libre sur la couronne :



Cela peut paraître un peu exagéré comme propos, mais le prix du kit pour un hélico « en plastique » demandé par Mikado impose au minimum que ce kit soit parfait, cela n’a pas été mon cas.

L’implantation de l’électronique est classique, toute la puissance devant, récepteur et gyroscope derrière

  

Concernant le moteur, il est peut être surdimensionné pour cet hélico. Le risque associé est que la couronne soit mangée par le pignon, lors d’efforts importants. Pour éviter cela, 2 points :
  • Le réglage de l’entre dents: avec les pignons à chevrons, pas de bandelette de papier, il ne DOIT PAS y avoir de jeu entre le pignon et la couronne
  • D’origine, le moteur est maintenu par 2 vis M3. Une 3ieme vis a été ajoutée, avec en guide de rondelle, une lame d’acier épaisse répartissant les efforts longitudinaux (ceux qui niquent la couronne….) sur une grande surface du support de moteur
A ce jour (environ 20 vols), avec ces 2 astuces simples, toujours pas de couronne édentée, malgré mon pilotage un tantinet brutal selon certains. rolleyes





Date de création : 18/11/2008 @ 13:54
Dernière modification : 21/11/2008 @ 18:08
Catégorie :
Page lue 2817 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Toute utilisation du contenu de ce site dans un but commercial est interdite sous peine de poursuites. Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur. De façon générale, est interdite toute extraction ou réutilisation des données à des fins commerciales ou de diffusion à des tiers.
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.12 seconde