Traducteur

      

 


Articles
+ Avions
+ Hélicos
+ Planeurs
+ Volez !

Techniques
+ Avions / Planeurs / Ailes ...
+ Electrique
+ Emetteurs & electronique
+ Hélicos

Flybarless

A voir

Petites annonces

cadeau.gif

Aller aux petites annonces


Visites

 1070673 visiteurs

 7 visiteurs en ligne


Le X’Soar2 - Le vol




Le lancer
Dès le premier lancer, après avoir ajusté le neutre de la profondeur, ce modèle inspire la confiance. Même si le fuselage est fin et étroit, il offre une bonne prise en main. Quelques pas d’élan permettent de lancer par son pilote le modèle dans son élément sans aucun risque, grâce à l’efficacité du couple hélice/moteur.

184_8404.jpg

IMG_4798.jpg


La montée
La solution de motorisation s’avère bien adaptée: les montées sont franches et rapides, sous un angle d’environ 50 ou 60°. En 20 secondes, le modèle se retrouve à une altitude d’environ 150 ou 200 mètres, Moteur arrêté, le planeur peut alors commencer à traquer la bulle. Pour information, le pack de 10 éléments autorise 4 montées de 20 à 30 secondes avec une confortable réserve pour refaire quelques tours en cas de loupé à l’atterrissage.

184_8405.jpg


Transition et gratte
Le comportement pataud des premiers vols ont montré à mon sens un centrage trop avant. C’est un peu selon les goûts de chacun, mais après avoir reculé le centre de gravité de 5mm, le planeur est devenu vif et précis et me convient mieux.

La forme effilée des saumons confère à ce modèle une aptitude à transmettre au pilote toute variation des conditions aérologiques. Les ascendances se détectent immédiatement. Les volets sont alors sortis de quelques degrés et le planeur est mis en spirale. Il y reste très stable, probablement grâce à son double dièdre. Son profil gratteur fonctionne parfaitement. Dans les petites conditions, il reste particulièrement efficace, en prenant garde à préserver l’efficacité du profil en ne jouant qu’avec la dérive. Inutile de « surpiloter », le planeur se débrouille très bien presque tout seul !

IMG_4790.jpg

Le X’Soar2 sait aussi se montrer très rapide. Après avoir relevé légèrement les volets, et pris de la vitesse en poussant un peu le manche de profondeur, quelques figures de voltige comme des boucles, tonneaux, renversements, peuvent être enchainées. La restitution après une prise de badin est impressionnante.

Le vol lève donc bien les doutes sur l’utilisation dynamique des volets avec ce profil HN354, à condition toutefois de se borner à de faibles variations de courbure, notamment en négatif.

Atterrissage
Je n’avais pas mis suffisamment de volets lors de la programmation des freins crocodiles pour les premiers vols. Avec près de 80° de volets, ils sont maintenant très efficaces et facilitent grandement les approches. Il faut bien évidemment les rentrer juste avant le contact avec le sol, pour ne pas les abîmer et préserver les servos. Avec un peu de concentration, l’atterrissage est très précis.

184_8417.jpg

183_8373.jpg

183_8374.jpg



Date de création : 12/02/2007 @ 15:48
Dernière modification : 12/02/2007 @ 19:16
Catégorie :
Page lue 3044 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


^ Haut ^

Toute utilisation du contenu de ce site dans un but commercial est interdite sous peine de poursuites. Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur. De façon générale, est interdite toute extraction ou réutilisation des données à des fins commerciales ou de diffusion à des tiers.
  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.08 seconde